08/06/2012

48 - En attendant la fin du commencement.


Oyez. Votre humble serviteur arrive au terme de son périple au pays des appareils photos et des scoops truculents. 62 pages plus tard: OUF! C'est donc avec joie que je vous annonce que ma première BD sortira en septembre prochain (Editions Glenat) et sera normalement trouvable dans toute bonne Fnac et chez ton libraire que tu l'aime. Et même qu'on peut commander (ça fait tout drôle de taper son nom dans un moteur de recherche d'une grande enseigne).

 Et voilà. Donc ayé, enfin....
A l'heure où je parle y a encore un chouille de boulot pour ce qui est des modifs de dernière semaine, genre des tronches à refaire, la relecture, la correction du texte et ce genre de choses sans lesquels je me ferai huer dans mes dédicaces à venir (restons calme).
Bon je reste totalement flippé à l'idée de faire lire tout ça au reste du monde, je sais pas pourquoi.
Probablement parce que j'ai bien galéré, que le projet fut laborieux et assez exceptionnel dans son élaboration (même mon éditeur me rassure en me disant ça) et que j'ai un peu bataillé avec mes crayons pour tenir mes personnages. Chose qui est encore un peu plus ardue lorsqu'il s'agit de personnages existants. Je me suis bien crispé sur le crayon, le sujet était pas facile tous les jours. J'ai quand même pris du plaisir dans la mise en couleur surtout ou j'ai testé des ambiances. Et j'ai aussi bien progressé pour la rapidité d'exécution.
Quoiqu'il en soit  je ne peux plus voir mes planches sans leur trouver tout à refaire... mais arrive un moment ou faut arrêter de suer sur un nez pointu ou une arcade sourcilière pas assez haute... faut avancer.
J'attends avec impatience le moment ou je vais reprendre les crayons pour taper des trucs plus personnels et  dans des univers plus libres..

Alors rien que pour vous qui continuez à passer par là (mais sérieux vous vous obstinez! y a jamais rien à voir ici!) quelques planches prises au hasard, et la couverture (toute nue sans la mise en page). Et pi en toute fin un petit boulot Ankama.... Nan, aller, deux, c'est la fête!