14/03/2011

35 - Chow Yuen Fatt



Alors là ça a pas été simple.
Coriace de s'attaquer à des traits asiatiques, pas sûr d'être arrivé à le rendre vraiment vivant ni ressemblant. Mais bon, ça reste toujours une occasion de comprendre ce qui fait que machin ressemble à lui même... et pas à trucmuche. J'aurai dû jouer sur ses rôles les plus connus; histoire de vraiment le resituer.
Pi après la couleur est toujours sympa à tripatouiller.
Aller on râle pas et on sait qu'on est pas toujours en grande forme.

1 commentaire:

messiah972 a dit…

Enfin du nouveau sur ton site,et c'est bien sympa tout ce que tu as posté !!j'aime particulièrement l'hommage au japon ^^